Skyz

Porte-parole

Salut! Je me nomme Skyz.

C'est un honneur pour moi d'être le porte-parole de la maison de Nana Labrecque, d'être la voix des jeunes qui ont un mal qui les habitent, d'être un exemple de réussite après des années à lutter … contre moi-même!

L'intimidation est entrée dans ma vie très jeune. J'étais le nouveau, j'étais celui qui n'avait pas la réplique facile, j'avais un surplus de poids, j'étais timide, bref, j'étais une cible de choix. J'aurais pu me renfermer d'avantage, me sentir persécuté, donner raison à mes bourreaux. Pendant plusieurs années je les ai laissés faire. Je les ai même crus par moment.

Je m'isolais souvent dans ma tête, mais pas pour me morfondre… non! Pour créer. J'écrivais des histoires, écrire des chansons. Je mettais mon mal sur papier. Encore là, on déchirait mes feuilles de papier, on m'insultait, on riait de moi. Certains professeurs riaient de moi quand je leur disais que plus tard je voulais faire du cinéma ou encore animer une émission de radio. Savez-vous combien de temps j'ai attendu cette petite tape dans le dos… si je ne me l'étais pas donner moi-même, j’attendrais surement encore.

J'ai souvent rêvé de ma plus grande victoire : Réussir! Me faire confiance. Souvent je me disais Un jour je vais être heureux. Je me l'étais promis tant de fois… mais pour ça il fallait que je guérisse.

Vers l'âge de 23 ans, j'étais au plus bas. Dépression sévère, les antidépresseurs jonglaient dans ma tête. Et je l'ai regardé. Cette petite fille qui était la mienne et celle qui me maintenait en vie! Ma fille Coralie. Je l'ai regardé dans les yeux et je me suis mis à pleurer toutes les larmes de mon corps. Je lui ai dit : ‘'Papa va toute faire. Je vais toute faire pour que TOI tu réussisses… ‘'

Mais comment je pouvais lui enseigner quelques choses que je n'avais jamais fait. J'ai arrêté de pleurer et je lui ai dit : ‘'Ok mon ange, papa va le faire, je me lance''. Et j'ai tout abandonné! Le job que je détestais, ma relation qui battait de l'aile depuis un moment déjà. Je me suis réinscrit à l'école en cinéma et j'ai fait une découverte incroyable. Je n'étais pas le seul rêveur! J'étais entouré de gens qui avaient des idées. Encore plus folle que les miennes! Ce petit discours que j'avais fait à ma fille changer ma vie à jamais.

Les années suivantes j'ai écrit des centaines de textes, sorti deux albums, co-écrits deux livres, travaillé en cinéma et en télévision, derrière et aujourd'hui devant la caméra, rencontré d'autre rêveur, d'autre passionné, voyager à travers le monde, bref j'ai réussi à arrêter de courir après le bonheur et j'ai décidé tout simplement d'être heureux!

J'avais finalement décidé de devenir celui que j'avais toujours voulu être : quelqu'un de fonceur, d'ambitieux, de positif et j'ai laissé loin derrière moi ce petit homme qui était si malheureux. Ma dépression a été en quelques sortes une renaissance. Et plus jeune, j'aurais aimé avoir quelqu'un comme moi qui vienne me dire : Hey, ne lâche pas. Ce n'est pas parce que ça va mal aujourd'hui que ça va aller mal demain! Soi fort, fait toi confiance et fonce et si quelqu'un essaie de te mettre des bâtons dans les roues, c'est du temps qu'il perdra négativement alors que toi tu seras bien dans tout ce que tu entreprends et tu seras heureux là-dedans

C'est la raison principale du pourquoi je m'implique autant auprès des jeunes avec ma conférence. Je sais qu'elle fait du bien, qu'elle fait réfléchir. Je veux crier sur tous les toits que si tu veux du changement, tu as le droit d'être ce changement-là. Tu as le droit de penser différemment, d'être extraverti, d'avoir des idées folles et de les concrétiser. Bien sûr il faut y mettre des efforts, mais quand tu fais ce que tu aimes, tu ne verras même pas le temps passer.

Je suis Skyz, fier porte-parole de la maison de Nana Labrecque. Brisons les chaines de l'isolement, parlons-en et menons cette belle bataille ensemble! Prenons le négatif et faisons quelques choses de bien avec !

Aux plaisirs de vous rencontrer

Jonathan